à débattre: VI Structure militaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

à débattre: VI Structure militaire

Message  Telimectar le Ven 11 Juil 2008 - 21:48

VI -Structure militaire

Cadre des actions armées
L’aspect armé de la communauté suit des objectifs très précis: seulement défensif, et seulement en ce qui concerne l’espace nécessaire à notre survie et exploité de nos mains (et donc très limité si l‘on tient compte du fait que nous exercerions un contrôle très strict de notre démographie), ou encore une pression qui se ferait sur l’espace naturel qui nous entourerait, espace plus ou moins large selon ce que décidera le Grand Consensus. Éventuellement, cette force pourrait être utilisée pour protéger des établissements-fille ou des alliés dans le besoin.

L’état de guerre
On distingue l’état de paix et celui de guerre, ou prise d’arme. La prise d’arme est soit décidée par les voies classique à l’Assemblée, soit déclenchée par le Tocsin du Polémarque.
Dans ce second cas, la prise d’arme doit être confirmée par l’assemblée en arme au plus tard le lendemain. Dans tous les cas, la prise d’arme doit être confirmée par l’assemblée au terme d’une durée déterminée lors de l’assemblée de prise d’arme. Cette durée ne peut toutefois excéder un mois au bout desquels l’assemblée générale réunie devra placer le collège des trois Ecclésiarques en supérieurs hiérarchiques ayant toute autorité et pouvoir sur le Polémarque, voir en nommer à titre exceptionnel un nouveau (un mois de guerre semble une situation gravissime pour une petite communauté).
Une fois la prise d’arme effectuée, les magistrats sont toutefois inamovibles et ne peuvent être révoqués pour des raisons de stabilité dans la gestion des affaires habituelles. Cependant ils auront tout de même à répondre de leurs actions une fois l‘état de paix voté.

L’armée
"Les citoyens sont le meilleur rempart de la cité" Platon, [i]La Republique[/i]. Les citoyens volontaires comme aptes sont répartis en trois corps tactiques selon leurs caractéristiques propres: Peleccophores (infanterie lourde « incisive »), Aspidophores (le Clipeatus: infanterie lourde « statique» ), et Peltastaï (sorte de troupes légères; tirailleurs). L’organisation militaire en situation est développée dans le doc -VI.2 Organisation tactique et stratégique de l’Aulika Strateumata-
En suivant cette division, les bataillons se composent comme suit:
Un groupe de 10 hommes forme une hétairie. 30 hommes (10 de chaque corps) forment une Lance. 90 hommes (trois lances) forment une Cohorte. Le total des forces civique composant alors l’Aulika Strateumata.
Chaque hétairie se choisira à l’unanimité un Equetaï (Pair) à chaque prise d’arme.
Chaque Lance sera dirigée par un Comes (Compagnon), et chaque cohorte par un Dux (conducteur) et un Légat (le premier commande et prends ses ordres du Polémarque, le second relève du Tribun et s’occupe de l’intendance, et est un médiateur pour les citoyens en arme, éventuel garde-fou du Dux, auquel il peut s‘opposer par un veto voir en en appelant aux Hauts-Curateurs, seuls habilités avec les Ecclesiarques à donner des injonctions, voir destituer en temps de guerre ou quand l’Assemblée ne peut se réunir.
Comes et Dux sont élus tous les ans à la fin de jeux sportifs dont les épreuves seront déterminée en fonction de leur pertinence.
Il serait certainement sage de s’inspirer des épreuves des anciens jeux olympiques, faites pour éprouver les vertus militaires plus qu’autre chose: courses en armes, lancer du disque ou du javelot, boxe ou tournois divers, activités toujours bonnes pour le naturel ardent de l’homme. etc.

Charges et honneurs militaires.
Les hommes et femmes ayant servi militairement font partie des Ambacti et élisent chaque année un Polémarque -curateur du guet- et deux Propolémarques, et qui ont en charge pour un an tous les aspects de la gestion des postes de vigile autours de la communauté, ainsi que diriger la levée en arme si le besoin arrive.
Éventuellement, on détacherait de son commandement autant de Praepositus que de secteurs cruciaux de frontière à surveiller, et nécessitent une gestion autonome de secteurs frontaliers plus vastes ou éloignés, voir d’une nature spéciale requerrant un mode de gestion particulier (couloirs fluviaux, montagnes éloignée mais avec vues sur les axes de circulation etc.)
Pour être élu, le Polémarque doit cependant avoir déjà remporté les jeux militaires et si possible avoir été investi d’une magistrature en signe de force et de confiance des citoyens. Si lors des premiers tours des élections le nom d’un homme se trouve recueillir plus de 20% des voix lors d’un tour de scrutin, et qu’il aura été magistrat, il élimine les candidats n’ayant pas exercés de magistratures.

La gestion des armées se fait habituellement en temps de paix par le curateur des armées, ou Tribun (élu de la façon habituelle) et le Polémarque (le premier prend les dispositions pour équiper la cité, sur les recommandations du second). Le Tribun est assisté de deux Gwasileus: le Magister armorum, chargé de la production de l’équipement strictement militaire (armes et armures), et l’Epimélète, commissaire préposé au ravitaillement en mets spéciaux (aptes au transport, conservations etc.) et fournissant le matériel militaire non offensif (sacoches, vêtements etc.).

Une fois le tocsin sonné, le Polémarque seul dirige les corps et préempte le Tribun, assisté des légats qui veillent à la bonne conduite des opérations, actions dont le Polémarque a à répondre chaque semaine que dure la prise d’armes.
Si l’assemblée ne peut se tenir dans l’endroit ordinaire, l’assemblée des citoyens en arme se réunira où elle pourra, et le devra impérativement.

Exceptionnellement, et si les circonstance et l’assemblée le décident, la cité peut créer des corps expéditionnaires, afin de mener des missions de recherche ou d’établir des contacts. Leur fonctionnement est décrit dans le doc.VI.1 -Corps expéditionnaires-
On y recourra le moins possible, étant donné les risque importants que toute sortie pourrait impliquer en certaines conditions.
Un corps expéditionnaire, quelle que soit sa taille, se comportera exactement comme une petite assemblée, et sur les mêmes bases que celle de la cité, quelle que soit la durée de l‘expédition.


Dernière édition par Telimectar le Mar 3 Fév 2009 - 0:25, édité 2 fois
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Telimectar le Ven 11 Juil 2008 - 21:50

Bien entendu, cette approche est toute théorique (utopique) et ne saurait s'opposer à l'Etat tant que celui ci assure notre protection. Ceci dit, comme rien n'est éternel...surtout par les temps qui courent...
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Telimectar le Ven 11 Juil 2008 - 21:55

J'ajoute ici le point VI.1 dont l'utilité se trouve dans l'aide qu'il apporte pour surmonter une situation de crise subite, shémat qui pourrait arriver avec divers scénarii -(comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir). En toute occurence, c'est la manière qui me satisferait le plus personellement.

Du groupe initial
Lors de la formation d’un groupe, est immédiatement établi un Consensus, Accord mutuel sur les buts, les moyens, et l’éthique, scellant le groupe le temps que le but fixé soit atteint.

Très prosaïquement, on demande à chacun quels sont ses besoins, et l’on dégage le point commun à tous; ceci demande évidemment des capacités sérieuses d’écoute, et suppose la reconnaissance réciproque de chaque membre, en même temps qu‘une certaine ouverture d‘esprit. Conformément au méthodes consensuelles il n’existe que trois attitudes:
L’accord sur la solution la plus avantageuse; le désaccord mais l’abstention (pour ne pas faire obstacle à quelque chose qui semble bon mais que nous ne pouvons accepter pour une quelconque raison); et l’opposition, qui encourage à continuer le débat si la personne avance des arguments satisfaisant, ou à l’exclusion si les arguments sont irrecevables et non constructifs.

Un conflit personnel peut être réglé facilement. Pas un conflit idéologique. Intégrer le groupe signifier abandonner tout dogmatisme et toute opinion incompatible avec un consensus et le respect des autres (par exemple revendiquer qu’il n’y a qu’un Dieu et que les non-croyants iront en enfer si le groupe comporte des athées. C’est bête mais aussi simple que ça)
Le corps expéditionnaire.
Il est aussi clairement signifié que chaque individu est responsable de ses actions. L’association n’est pas une symbiose mais un rassemblement d’entités autonomes. Personne ne perd sa souveraineté: on adhère au processus consensuel ou l’on ne peut faire partie de l’association.

Tout dialogue et prise de décision se fera ensuite de manière consensuelle et collégiale.

Le dialogue est conforme à l’idéologie clairement énoncée, celle qui réunit les compagnons. Toute décision allant contre le consensus établi à la base doit être rejetée.

Au départ sont aussi déterminés les actions à entreprendre tout au long du voyage, et les personnes les plus appropriées désignées
Les responsabilités ne sont pas tournantes: pour une efficacité optimale on décide collégialement qui est en théorie affecté à telle ou telle charge; et si le besoin presse, on modifie sur place ce qui requière plus d’attention. Toutefois chaque charge n’est pas inamovible, surtout si le voyage est long.

Évidemment, en situation d’insécurité où la rapidité de décision est directement reliée aux chances de survie, le pouvoir décisionnel est confié à un seul homme, que ses qualité sembleront désigner, le consensus devant arriver à le désigner à l’unanimité , que nous nommerons Magistrat.
(le problème est ici pour les personnes qui ne se connaissent pas; cependant la confiance peut etre retirée au magistrat par le consentement collégial mesuré par le médiateur).
En marche ou en situation risquée il prend les décisions comme il lui semble bon. Toutefois dès que le groupe n’est pas pressé, c’est la collégialité et le consensus qui prévalent. En outre, le magistrat est secondé d’un médiateur, qui ne prend aucune décision concernant le groupe, mais qui veille à ce qu’a chaque instant le dialogue se fasse entre tous: il maintient la cohésion du groupe et surveille la « consensualité » de l’action de chacun. C’est lui qui s’occupe de rappeler à l’ordre les personnes contrevenantes, sans exception.

Avec l’organisation bicéphale de gestion du groupe et de commandement, on arrive à ce que le chef ne soit tenu pour responsable de tout ce qui irait de travers: il peut se concentrer sur la conduite du groupe; tandis que le médiateur peut quand à lui veiller avec l’action collégiale à ce que l’unité du groupe soit optimale, et qu’aucun relâchement ne soit préjudiciable.

On considère que le groupe initial fonctionne comme un corps expéditionnaire: les contacts avec les civils sont à diminuer autant que possible, étant donné qu’inclure de nouveaux membres qui n’ont d’autre choix d’agréer un consensus établi sans eux comporte un risque certain.
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Pédro le Lun 14 Juil 2008 - 9:56

avoue tu fais du plagiat!! lol
avatar
Pédro
Padawan
Padawan

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 33
Localisation : Herblay
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Telimectar le Lun 14 Juil 2008 - 17:22

ba si je sui schisophrène (?) et que j'ai plaggié mon autre moi, oui. c'est du Plaggia Wink
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Telimectar le Lun 2 Fév 2009 - 1:01

Bon j'y reviens par ce que c'est quand même un point important.
Comme le texte constitutionnel le laisse penser, la Cité, en son temps, sera dotée d'un corps civique armé si personne n'assure plus sa sécurité.

Cette simple idée peut paraître saugrenue, mais toute éventualité est à prendre en compte dans l'autonomie, et la sécurite et un domaine qui ne saurait être laissé de coté pour le "politiquement correct". Si on fait de l'utopie, autant la faire proprement et sans bavures.

Ainsi, dès lors que les principes fondateurs de la république seront bafoués, il sera clairement nécessaire de chercher à pourvoir à la sécurité qui nous fera défaut.
Mais quelles éventualités nous pourrions avoir à affronter, et quelles réponses aurions-nous à donner?

le texte est clair, il s'agit tout d'abord de préserver simplement ce qui nous est nécessaire, et de protéger comme il se doit l'environnement que nous nous seront donné comme "protectorat".

mais comment?


Pour ouvrir des horisons historique je vais juste commencer par mettre les liens d'un excellent blog, qui traite de deux questions pertinentes :
D'une part sur les techniques de combat hoplitiques, et d'autre part sur l'organisation militaire de l'Empire bysantin.
Ces exemples historiques montrent leur failles, leurs aventages, et ouvrent des perspectives certaines. maintenant elles ne conviennent certainement pas en l'Etat. Elles ne sont que des leçons dont il faut tirer la substantifique moëlle XD .

En tout cas pour les Historiens, je suis certain que ces deux pages seront un pur régal Wink

Prochainement je mettrais bien quelques cours que nous avons eu sur les guerres et l'armée révolutionnaire... Ah Pédro, quel enchantement t'en souviens tu?
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Telimectar le Mer 14 Juil 2010 - 19:42

Je viens de lire quelque chose chez Bayard (celui du forum, pas l'éditeur ou le chevalier) qui m'a rappelé immédiatement notre fonctionnement :
Camille Jullian a écrit: : « il n’était pas dans la nature des Gaulois d’obéir sans condition et sans discussion au général qu’ils avaient élu, même à l’unanimité [...] Il fallait, avant les questions importantes, que Vercingétorix les réunit en conseil ; il fallait, après l’événement, qu’il rendit compte de ce qu’il avait fait [...] »
je laisse apprécier le hasard curieux qui m'a conduit à proposer quelquechose de parfaitement identique...


Dernière édition par Telimectar le Dim 3 Fév 2013 - 6:50, édité 1 fois

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Meneldil le Sam 17 Juil 2010 - 12:39

Pas étonnant que César les ai vaincus ! Laughing
avatar
Meneldil
Arquen
Arquen

Masculin Nombre de messages : 709
Age : 34
Localisation : Mayotte
Emploi/loisirs : Prof d'histoire-géo
Date d'inscription : 14/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.tol-ardor.org/1Accueil.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Telimectar le Sam 17 Juil 2010 - 18:03

MDR! c'est pas lié à ça il me semble... C'est du :

1 au génie militaire dudit César
2 à la division des gaulois en petits royaumes et à leur mésentente durable
3 aux valeurs gauloises et au code d'honneur du guerrier qui poussent à considérer la guerre comme une sucession de combats singuliers (des combats de gallus quoi), et à faire le con pour montrer aux autres qu'on en a (de la vanité) XD

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Meneldil le Mer 28 Juil 2010 - 21:13

Certes. Mais ce n'est pas incompatible. En histoire, il y a rarement une cause unique à un événement ; et même, ce n'est pas parce que 4 facteurs ont joué qu'un cinquième ne peut pas intervenir. Je connais fort mal les Gaulois, mais s'ils procédaient vraiment comme tu le dis, je crois vraiment que ça a dû jouer. Ca rendrait en effet impossible une action rapide ; or, à la guerre, il faut parfois agir dans l'instant. En outre, je ne crois pas que ça favorise l'obéissance comme mentalité générale. Or un chef de guerre n'est efficace que s'il est obéi sans discussion.
avatar
Meneldil
Arquen
Arquen

Masculin Nombre de messages : 709
Age : 34
Localisation : Mayotte
Emploi/loisirs : Prof d'histoire-géo
Date d'inscription : 14/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.tol-ardor.org/1Accueil.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  KingArthur le Dim 1 Aoû 2010 - 15:22

Meneldil a écrit: Or un chef de guerre n'est efficace que s'il est obéi sans discussion.

Oui c'est exact, sur toute stratégie de guerre il faut un bon chef de guerre. Mais biensur c'est toujours délicat pour en élir un et d'en trouver un bon.
Pour moi un chef de guerre doit seulement commander pour la guerre, il doit avoir des généraux pour le conseiller. Tout doit être bien organiser et dicipliner. (à la limite je n'ai pas besoins de le dire ça va de soi)
Mais il faut que le chef de guerre soit digne, qu'il soit brave, posé, possedant un certain carisme et une certaine sagesse.
avatar
KingArthur
Tirno
Tirno

Masculin Nombre de messages : 111
Age : 39
Localisation : Une terre lointaine
Emploi/loisirs : Chevalier de la liberté
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://le-royaume-d-excalib.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Telimectar le Dim 1 Aoû 2010 - 19:25

Pour répondre à Meneldil san.
Meneldil a écrit:je ne crois pas que ça favorise l'obéissance comme mentalité générale. Or un chef de guerre n'est efficace que s'il est obéi sans discussion.
Attention, je n'ai pas dit que nous fonctionnons comme les gaulois. L'Histoire suffit à nous convaincre d'agir autrement, toutefois je soulignait qu'il y avait une similitude amusante.

En l'occurence l'obeissance n'est pas remise en question par l'élection des chefs militaires (ex archi connus, les stratèges athéniens), et le fait d'avoir à parler des objectifs, de ce qui doit être fait et d'en rendre compte après coup ("avant les questions importantes, que Vercingétorix les réunit en conseil ; il fallait, après l’événement, qu’il rendit compte de ce qu’il avait fait") ne me semble pas porter préjudice? disons que c'est une exigence de transparence. Dans tous les cas le Polémarque a tout pouvoir si l'assemblée à décrété l'état de guerre ou que le tocsin est sonné. Il me semble que dans ces cas, il sera suivi avec obéissance par ceux qui l'auront promu à cette fonction, d'autant plus si l'intégrité de la cité en dépend... (après doit il contraindre les récalcitrants? et comment? je pense que ce sera à l'assemblée d'en décider...les bases sont posées, et c'est déjà pas mal XD).

Pour ce que tu dis Arthur, la difficulté de trouver un bon chef militaire est et sera toujours une difficulté : il existe autant de bons chefs militaires que de conflits. Le but est de trouver quelqu'un de capable. La Cité est obligée de se donner les moyens d'en trouver un bon, les jeux y participeront sans doute, mais peut être que des exercices autres y aideront. Ils restent à déterminer, même si des gens comme Platon ont bien débroussaillé le terrain.
King Arthur a écrit:il faut que le chef de guerre soit digne, qu'il soit brave, posé, possedant un certain carisme et une certaine sagesse.
j'ai quand même envie de dire... euh oui XD

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Meneldil le Dim 8 Aoû 2010 - 3:40

Tout à fait d'accord.
avatar
Meneldil
Arquen
Arquen

Masculin Nombre de messages : 709
Age : 34
Localisation : Mayotte
Emploi/loisirs : Prof d'histoire-géo
Date d'inscription : 14/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.tol-ardor.org/1Accueil.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Telimectar le Dim 8 Aoû 2010 - 10:00

Meneldil tu me fais peur!

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: à débattre: VI Structure militaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum