L'Autarcie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Autarcie

Message  Telimectar le Dim 13 Juil 2008 - 16:45

je remet ici un post que j'avais fait sur olduvai: En effet, le principal y est, or c'est un point fondamental d'Artaranya.

Il est trop souvent inscrit par ici et par là (sans viser personne, je parle d’en général bien sûr…) que l’autarcie est utopique, irréalisable ou je ne sais quoi encore…
Je voulais donc juste faire un post pour éclairer les personnes qui ne savent pas de quoi il retourne, et leur éviter des premières impressions un peu trop négatives sur la question

Alors l’autarcie c’est quoi en résumé ? (résumé mais quand même complet…)

Tout d’abord il faut savoir que le mot nous vient d’Aristote, qui disait que « la cité indépendante (autarkès) devait être la moins étendue possible tout en assurant un bien être suffisant à ses habitants ».
On aborde là le principal : la notion d’indépendance (et donc de la liberté, du bonheur…), intimement liée à la notion d’autosuffisance, ainsi qu’à une limitation de l’espace humain, l’autarcie s’accompagnant de la modestie et d’une certaine forme de contrôle des activités humaines.

Je m’explique

L’autarcie (en anglais le terme est plus parlant : Self sufficiency : l’autosuffisance) est une manière de regagner sa souveraineté, sa liberté, par l’autosuffisance et donc une plus grande autonomie vis-à-vis d’un système que l’on jugerait aliénant, ou dont on s’estime dépendant plus que raison.

Evidemment il existe plusieurs niveaux dans cette autosuffisance, mais on parlera toujours d’une autarcie relative (partielle quoi) qui tendrait vers l’autarcie absolue (totale…).
Cette autarcie absolue, personne de sensé ne la recherche (si ce n’est un agoraphobe aigü), et elle est de toute façon impossible à appliquer. Elle est une idéalisation, un modèle « parfait » vers lequel on tentera seulement de se rapprocher.
En effet, une autarcie stricte ne permet d’établir qu’une économie de subsistance incapable de pourvoir à certains besoins spéciaux (car on n’est pas tous d’austères ascètes ne se repaissant que de patates, d’eau fraîche et de prières lol).

Pour la critique, il est notable que l’autarcie se pratique en deux courants distincts.
Une autarcie de repli, où si un commerce ne suit pas un minimum, le niveau de vie s’effondre.
Et une autarcie d’expansion, servant d’arme territoriale, en justifiant des prétentions territoriales satisfaisant des besoins « vitaux ». Des zones géographique finalement étendues pour prétendre à l’autosuffisance (théorie allemande de « l’espace vital » mais aussi Russie, ou encore italienne sous Mussolini et autres régimes odieux).

Pour moi il ressort donc que l’Autarcie est une méthode comme une autre pour reconquérir tout pouvoir sur sa souveraineté, sa liberté, par le biais d’une distanciation de tout ce qui ressemble à une dépendance. Qu’elle n’est pas applicable à l’échelle d’Etats (qui en usent très mal). Qu’elle doit s’accompagner d’un mode de vie simple et tempérant (un retours à la terre et à son humilité, mais pas ascétique non plus, on est pas des ermites quand même). Et qu’elle doit s’ouvrir un minimum aux échanges (librement consentis) et ne pas s’isoler complètement (où des carences apparaîtraient rapidement).
Certes l’Autarcie complète est un mythe, mais l’Autarcie ne signifie pas vivre en autarcie absolue…c’est un idéal autant que pour un catholique de tendre la joue à qui le frappe…dans les fait c’est une autre histoire Wink
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 34
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Autarcie

Message  Pédro le Lun 14 Juil 2008 - 14:23

de toute façon y'a pas a tortiller, le must c'est la dictature!! je te défie Chaminou adore moi!! Vive Pédro!! Poncho power!!!!
bon aller j'arrète de pourrir ta belle réfléxion en écrivant des conneries!
Autarcie = utopie car l'homme est par nature un peu trop dominateur, il va toujours aller chercher chez les autres ce qu'il a pas chez lui!
silent
avatar
Pédro
Padawan
Padawan

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 33
Localisation : Herblay
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Autarcie

Message  Telimectar le Lun 14 Juil 2008 - 17:13

Est ce sa nature ou est ce la société qui l'a perverti en l'asservissant? qui peut se dire libre sans être autonome? et qui est autonome dans notre société?

si on dit que sa nature est à la domination des autres, alors le système idéal serait effectivement un état dictatorial. cependant...
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 34
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Cependant...

Message  Olivier le Mer 23 Juil 2008 - 22:55

Coucou alda, Oups, Telimectar, Ô Le Superbe !!Bouuuuuuu !

Cependant....

La Liberté est un concept fantôme, il est nécessaire ( essentiel, vital ) mais nécessairement inexistant ! Le déterminisme (qu'il soit extérieur ou non ) est toujours présent. La Liberté est un concept qui s'engendre et qui ne s'épuise jamais, sans qu'il soit possible de le saisir.... Il constitue un support et non une finalité puisque si l'on pouvait atteindre la Liberté, si le concept était existant, alors nous en aurions une définition commune, la même. Or, il existe de nombreuses Libertés. La Liberté existe, mais comme moyen, pas comme une fin....( pas seulement en tous cas )
Cet aspect s'observe dans la notion de "libre arbitre" qui signifie en fait que l'homme s'engendre lui-même, indéfiniment, sans épuiser ses ressources pour finalement atteindre son "Arbitre Libre" (qu'il n'atteint jamais )
Bon j'ai bien fait chier mon monde alors je continue...

L'autonomie est une Liberté ( celle de se gouverner soi-même ), et donc l'autonomie ne peut être atteinte, mais ça tu le sais Alda, oups, Telimactar, Ô le superbe ! Bouuuu !
Donc l'autonomie reste un moyen, pas une fin....C ce que tu dis ? Atteindre sa Liberté par l'exercice de celle-ci ? Montrer l'exemple ? Rompre avec ses dépendances pour atteindre sa "pensée autarcique" ?

Mais mine de rien, en répondant à Pedro, tu as fait un petit glissement conceptuel (c'est pas beau ) en passant d'autarcie à autonomie !
Je préfère de loin l'autonomie à l'autarcie !
L'autonomie c'est atteindre la maîtrise de sa propre existence, se dégager de ses chaînes conceptuelles, héritées et imposées, pour construire son propre royaume de la pensée. On peut être autonome au milieu de la masse, pas autarcique !
De ce point de vue ( le mien ) l'autonomie peut s'entendre à la fois comme une autonomie pratique (écono...) et une autonomie de la pensée (spirituelle)...
Mais une autonomie de la pensée n'est pas une pensée autarcique puisqu'elle signifie seulement que nous nous coupons de l'asservissement moderne, non pas que nous nous coupons de la "communauté terrestre", de nos semblables.....Au contraire, on cultive ces liens-là pour qu'ils puissent prévaloir sur le reste.....

Mais choisir l'autarcie c'est choisir l'ignorance. C'est d'abord ignorer nos dépendances (celles qui nous sont bénéfiques, essentielles ) et c'est prôner le détachement, alors que l'heure est au rassemblement... C'est ignorer ce qui nous entoure pour ce centrer sur soi-même, en ce sens l'autarcie comme principe est un régime de l'égo.
L'autarcie ne s'atteint pas, mais elle occulte. On parle souvent d'autarcie lorsqu'une communauté est en état de guerre.
Alors, Sommes-nous guerriers ou éclaireurs ?
Arrêtons avec ces châteaux de paille ! Autarcie partielle, autarcie absolue, autonomie partielle, autonomie absolue...
Il n'y a que des dépendances, le Tout est de choisir celles qu'on souhaite privilégier !

Ce que tu souhaites en fait c'est rompre avec tes dépendances matérielles ( t'en détacher au moins ) qui sont aussi des dépendances conceptuelles (des concepts retors que la Société cultive à nos dépens ) et privilégier l'inter-dépendance entre les hommes, entre eux et leur environnement, les cultiver et les sublimer ( et ainsi creer nos concepts : humilité, harmonie naturelle, élévation... ) ?

Dans ce cas ne parlons pas d'autarcie.....


Dernière édition par Olivier le Jeu 24 Juil 2008 - 11:02, édité 3 fois (Raison : rajouter des termes pour préciser ma pensée : soucis de clareté (mieux vaut trop que pas assez ))
avatar
Olivier
néophyte
néophyte

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 23/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Autarcie

Message  Telimectar le Ven 25 Juil 2008 - 18:51

Fantôme, fantôme, tu as de ces mots l’ami…
Éh, le bonheur aussi, est ce pour autant qu’il est inexistant? Non, bon. Disons simplement qu’ils sont des conceptions culturelles dont nous nous réclamons…(car l’universalité d’une conception, je n‘aurais pas l’audace de m’y attaquer seul. Et toi? n’aimes tu pas la liberté, du moins ce que nous entendons pas elle?

Or je recherche la liberté car elle est indissociable du bonheur (à moins d’aimer les contraintes, mais soyez prévenu, je ne fais pas dans le sadomasochisme)

« Alda, oups, Telimactar, Ô le superbe ! Bouuuu ! »

MDR apelle moi comme tu veux, pas la peine de faire la chouette!
Ici je suis toujours Telimectar Aldarvarno. Par contre, superbe, je récuse. Ou si je suis plein de superbe, je ne m’en suis pas rendu compte.
Cependant, oui je suis super: super chiant, super lourd, super lent, super Ailurophile, et même Méga taré (hein Maë, tu confirme?). lol

L’autarcie (qui se suffit à soi-même pour l‘étymologie grecque) , c’est l’état de celui qui est dans l’autonomie absolue. Comme je le disait, cet état est purement hypothétique, voir contraire à la nature humaine, fais pas suer mdr.
De toute façon, c’est pareil pour tout, rien n’est totalement atteint: l’autonomie totale et parfaite n’est donc pas un bien, et le bien n’est pas forcément ce qui est entier, ou dans la plénitude. Ce que je recherche par contre, c’est dans quelle mesure l’autonomie et l’autarcie sont un bien. Dans quelle position sont elles le plus aptes à procurer la liberté à l’homme.

Dans tous les cas, toute dépendance n’est même pas forcément un mal: nous sommes dépendants de la nourriture, de la chaleur, de la société, etc.(un sujet de post ça)


« Rompre avec ses dépendances pour atteindre sa "pensée autarcique" ?»
Car l’autarcie n’est pas rompre toute dépendance, c’est bien « se suffire à soi même ».

Donc évidemment, non, et de toute façon peu importe, car la « pensée autarcique » n’est qu’un moyen, pas une fin, alors du moment qu’elle n’interfère pas avec l’objectif premier… Wink

«L'autonomie c'est atteindre la maîtrise de sa propre existence, se dégager de ses chaînes conceptuelles, héritées et imposées, pour construire son propre royaume de la pensée. »

Moi c’est ce que j’appelle le libre arbitre : penser par soi même, libre de toute interférence, de toute ingérence dans sa vision des choses. Pas facile de le faire entièrement (même impossible) mais y tendre, ça on doit pouvoir lol.

« On peut être autonome au milieu de la masse, pas autarcique ! »

Peut être, mais comment t’opposer à la masse si elle abuse? Tu dois la subir, et moi rien qu’a poser mes yeux dessus je ne peux plus lol…et de toute façon je l’ai dit, on ne peut être autarciste tout simplement. Cet état est idéal, hypothétique, et donc « fantôme » comme tu dis.

«Il n'y a que des dépendances, le Tout est de choisir celles qu'on souhaite privilégier ! »

Vile banane avariée mais je ne dis que ça, pourquoi me rentrer dedans comme ça? D’ailleurs tu vas te faire mal j’ai les os pointus, et je viens d’acheter quelques pièces d’armure Wink

« Alors, Sommes-nous guerriers ou éclaireurs ? »

Les deux mon capitaine! On expérimente pour nous, pour l’Homme, et pour la Nature.

Bon et tu fais suer lol, en fin de compte tu pense un peu comme moi, mais simplement nos mots diffèrent, et je ne me suis pas suffisamment expliqué.

Ah mon rabat-joie préféré. Comment veux tu sinon que je qualifie cet aspect du projet qui s’appuie sur la réflexion socratique et aristotélicienne?
Ainsi que je l’ai dit, et en résumant, pour le bonheur, il faut la liberté, et pour la liberté il faut l’indépendance. Cette indépendance, c’est, aussi bien à l’échelle du citoyen que de la cité, son caractère Autarkès : qui subvient lui même à ses besoins. Car moi, je sépare bien besoin, et dépendance. Le premier est irréductible, le second est néfaste, vu que la dépendance est une forme d’asservissement. Tant que cet asservissement est inféodé à la Nature (au Tao, au Logos) ou à une certaine raison, je n’y vois aucun mal, mais sinon… (alors notre querelle est elle sémantique ou idéologique?)

Ensuite je le redis, je ne suis pas un ascète, on a pas non plus besoin de vivre comme des Amish pour vivre heureux et sans perversions lol. Ce qu’il faut c’est de la réflexion et de l’amour. (et de la vertu bien entendu, car sans la justice, le courage etc., nous serions des brutes, des pleutres etc.)

Par contre, très cher ami dont la présence me réjouit le cœur, je te trouve bien audacieux: tu commence déjà à raboter mes postulats de départ sans te présenter, sans dire que tu m’adore (non par ce qu’entre Maëwin et Pédro, t’as sans doutes remarqué comme je suis encensé) , tu sais que tu risque gros, je serais capable de….de lâcher Maëwin…c’est féroce faut pas croire, elle te déchiquette un Dobermann en 5 minutes avec une cuillère à soupe.

allé,ravi d'avoir ta vision ici Wink
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 34
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Autarcie

Message  Olivier le Ven 25 Juil 2008 - 22:44

Mon Ami, je suis heureux de pouvoir ajouter ma paille à l'édifice de ton projet....

Je ne te rentre pas dedans, je tenais simplement à poser mes termes concernant les différents principes énoncés par ton postulat de départ....

Oui je sais, nous nous rejoignons....

Et ne t'inquiètes pas, je vais me présenter....dès que j'en aurais envie Laughing
Et je t'adore autant qu'elles (enfin, peut-être pas autant que Pedro Wink

"tu sais que tu risque gros, je serais capable de….de lâcher Maëwin…c’est féroce faut pas croire, elle te déchiquette un Dobermann en 5 minutes avec une cuillère à soupe."

Je crois surtout qu'elle serait capable de faire boire la soupe au Dobermann avec une petite cuillère...c'est une fée pas un monstre....(quoique.. )

A très vite....
avatar
Olivier
néophyte
néophyte

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 23/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Autarcie

Message  Telimectar le Sam 26 Juil 2008 - 19:15

ah bon Olivier, je te taquine toujours autant, mais pour ce qui est de la fée tu as bien raison.
pour le Pédro, attention, elle fait semblant, tout ce qu'elle veut, c'est atteindre le nirvana avec chaminou en prenant ma place mouhahahaha (je sais pas si j'aurais dû dire ça lol)

par contre tu ne me répond pas Wink notre souci était il bien sémantique?
c'est ce que je pense Wink

ensuite, ne me parle pas de paille, je pense bien que tu pourrais mettre une belle sablière basse (ou carrément plusieurs), voire une faîtière (ce sont des poutres hein pédro, tu te souviens des cours de mon père spirituel? héhé) dans notre demeure...
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 34
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Autarcie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum