La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Metamachin et psycho truc...

Message  Thibaud le Lun 15 Avr 2013 - 16:56

Mmmm Hello!

Je viens déposer ma graine de vérité.
Il y a des tas de choses qui sont belles et bien physiques qui amènent l'homme à évoluer.
La plupart de ces choses amènent la sécurité - ce qui est une chose primordiale pour que l'homme puisse évoluer

J'ai écouté - ou plutot entendu - Jiddu Kryshnamurti. Sans imaginer qu'il est la vérité pure attention.. Mais il a parlé de points... disons ORIGINELS : la sécurité/ la peur / la guerre/ la souffrance/ la vie ensemble/ l'évolution par la révolution intérieure de notre esprit...Et plein d'autres sujets. Et il demandait :"etes vous heureux de savoir que vous vivez dans un tel monde?".

Par rapport à ce sujet. J'ai envie de dire : oubliez toute croyance. Oubliez tout ce qu'on a fait jusqu'à aujourd'hui. Car le cerveau de l'homme n'a pas changé. Il est resté au meme stade que celui qu'avaient les Grecques, Egyptiens ou autres. On s'en fiche... le but est de remarquer qu'on n'a jamais (ou cela nous l'est inconnu) réussis à sortir de cette spirale basée sur la dominance de l'autre, sur la recherche d'un chef, la création de sois par rapport aux autres - au lieu de par rapport à sois meme... Si on change, on prend en compte tout et on sort de cette spirale : plus de guerre, plus de violence, plus de souffrance inutile, plus de peur...

Tout un conditionnement à "surhumainement" oublier. Tabula rasa...

Je vous invite à oublier tout. Faire avec ce que vous savez. Etre des entités qui voient et ressentent le monde. Qui se rendent compte qu'aucune religion ni croyance ait amené l'homme ailleurs que dans la violence et la guerre. Soyez ni dans le matériel ni dans l'immatériel...Soyez juste maintenant dans votre esprit.

Tout le monde a été régi par la pensée de l'homme. Dire que ce crétin de Descartes à dit "je pense donc je suis" et de là découle toute cette merde que nous vivons.. Il n'y a rien de pire que de penser!

De là j'introduis la méditation. Pour moi, la méditation se fait : lorsqu'on est en sécurité (corps=santé, nourriture,.. et esprit= avoir de bonnes intentions, aucune peur, du lâcher prise,..) et dans le silence= aucune source de distraction, bruit et..Pensée! Smile
(Je pense donc je suis...quel abrutis.).

(désolé si ceci est un peu long et décousus mais bon ^^)

résumons autrement : critiquer tout. Douter tous les sytemes car ils tournent en rond. Oublier ces phrases toutes faites qui -verrouillent- notre cerveau comme tu dis. (celle du jour : "le malheur des uns fait le bonheur des autres" ca m'a tué. J'ai dis : et pourquoi croyez vous en ca? sortez de ces idéaux! Pourquoi ne pas dire "le bonheur des uns fait le bonheur des autres?!)
Ha.. Le monde matérialiste va bientot s’amenuiser.. dommage car nous avons besoin des deux.
Le monde metamatérialiste ou pour moi, de l'esprit est juste un savoir vivre ensemble et un état de méditation.

De là seulement pourra découler toutes les vérités et avec cela l'évolution de la "race" humaine : la méditation, le controle de sois physique et mental. Le controle de ses pensées sur sois et sur l'autre. Quel travail les gens! Smile Eh je suis en train de le faire et je pense que c'est un travail constant

Et enfin, vous verrez que dans ce que je dis il y aura des paradoxes... ce qu'est la vie au final Wink
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Telimectar le Mar 16 Avr 2013 - 14:20

Entièrement d'accord avec toi : Il est necessaire de remettre à plat bien des choses, à commencer par cet odieux Aristote XD
Et de se reconstruire une philosophie qui nous soit propre. Je dirais qu'en l'état, celle de Nildanirmë s'approche de la philosophie stoïcienne, de par la recherche du bien, de la simplicité, de l'ordre de la nature, et d'un détachement de la matérialité qui fonde aujourd'hui notre société, en lui retranchant toutefois le fatalisme et le coté "dogmatique" des doxographes...

Pour ce qui est des croyances "pures" (inhérentes à des systèmes non construits mais "révélés comme celui de Claude) jamais Nilda ne se prononcera, en vertu de son positionnement "laïque", voir sceptique...

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Thibaud le Mar 16 Avr 2013 - 17:00

Bien même dire de construire une philosophie...je doute que ça soit un bon terme.
Disons qu'il n'y a rien à construire. Tout est en nous.
Il y a même des gens qui arrivent à créer des liens entre nous, comment nous sommes conçus et l'univers qui nous entourent!

J'ai tant de choses à raconter...

Disons que mon but, et ca serait bien qu'il le soit pour tous, c'est de totalement se déconditionner. Je pourrais peut être aider... Se dire que les choses sont impossible c'est du conditionnement par exemple. Et la méditation peut permettre de se détacher de tous cela. Et cela ne veut pas dire que nous deviendrons des vivants ignorant la matière ^^
L'imagination permet à sortir du conditionnement je pense.
Descartes disait "je pense donc je suis" , je lui réponds "je pense donc je suis mais lorsque je ne pense pas, je continue à être...et peut être d'une meilleure façon encore!"

Santé Smile
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Thibaud le Mar 16 Avr 2013 - 17:15

Je vous invite à regarder des tas de discussions dans le meme genre.
Jiddu entretient andré voisin (francais)

Quelques films :
-Waking Life
-Bienvenue à Gattacca
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Telimectar le Mar 16 Avr 2013 - 21:49

J'admire vraiment l'idée de se déconditionner aussi totalement, mais je suis sceptique sur plusieurs points...

D'une part la philosophie antique (et pas la métaphysique d'un Descartes ou d'un Malebranche) me semble saine par ce que son fond est la découverte de la "nature" du Monde et aider l'homme à s'y conformer. En ce sens elle rejoint L'enseignement d'un Krishnamurti ou d'un Sri Aurobindo.
Sinon, est-ce que la culture n'est pas une forme de conditionnement ? Est-ce que tout conditionnement est forcément pernicieux ? Finalement on parle de la nature humaine : Est-on seulement sûr que l'homme peut vivre à la façon dite "du bon sauvage" ?

Ce qui est certain c'est que ces questions que tu nous fais nous poser sont à mes yeux très importantes, et nécessitent une profonde reflexion.

Je n'ai pas lu Krishnamurti (du moins je ne connais de lui que quelques aphorismes, mais que j'apprécie énormément - justement au sujet de la société malade -). Tu pourrais nous conseiller quelque livre ?

Gattacca et le traitement de l'eugénisme ou d'une société totalitaire, je connaissais, mais l'autre ?

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Thibaud le Jeu 18 Avr 2013 - 8:18

Je n'ai pas lu un seul livre car je n'aime pas lire. Mais j'ai écouté ses conférences sur youtube etc.

Waking LIfe est un film bizarre (animé bizarrement aussi mais parfait pour le cadre Smile )
qui nous fait nous demander si la vie qu'on vit est réellement réelle...? Après avoir vu ce film on ne pige plus rien ^^"

Oh! Et "pi" aussi (en noir et blanc).

Peut être se déconditionner dans le sens, se remettre toujours en question. Ou se déconditionner dans le sens, se détacher des choses "humaines" tel la peur, la souffrance, la corruption etc...

Et enfin, je sais que je ne sais rien du tout ^^" Jiddu disait que le savoir est l'ombre de l'ignorance. Je ne me la pète pas .Je ne fais pas mon malin. Je crois que chaque être humain est capable.
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Kailiana le Jeu 18 Avr 2013 - 9:13

Thibaud a écrit:Si on change, on prend en compte tout et on sort de cette spirale : plus de guerre, plus de violence, plus de souffrance inutile, plus de peur...

Il me semble que la peur est plus que nécessaire, c'est un instinct de survie que Mère Nature nous a généreusement et intelligemment donné. Sans la peur on crèverait relativement vite, je dirais même que la race humaine se serait probablement éteinte dès la Préhistoire.
Quand à la violence, elle est partie intégrante de l'homme, il faudrait être aveugle pour ne pas l'avoir remarqué. Renier ce qu'on est ne me semble pas particulièrement futé, reconnaître que la violence fait partie de nous afin de la canaliser dans quelque chose qui évite de blesser quelqu'un, beaucoup plus.

Thibaud a écrit:Je vous invite à oublier tout. Faire avec ce que vous savez. Etre des entités qui voient et ressentent le monde. Qui se rendent compte qu'aucune religion ni croyance ait amené l'homme ailleurs que dans la violence et la guerre. Soyez ni dans le matériel ni dans l'immatériel...Soyez juste maintenant dans votre esprit.

Oublier tout ? En tant qu'historienne je le déconseille fortement ! Oublier est un peu facile et ne permet que de répéter les erreurs du passé. S'en rappeler au contraire peut permettre de les éviter. C'est en connaissant le passé qu'on construit l'avenir. Aucune religion ni croyance ne peut amener l'homme à la violence et à la guerre, il s'y mène tout seul sans l'aide de quoi que ce soit et lorsque la religion ou la croyance ne peuvent lui servir d'excuse, il utilise à merveille la politique, la superstition, l'adultère ou n'importe quelle raison qui puisse le mener au même résultat.

Thibaud a écrit:Dire que ce crétin de Descartes à dit "je pense donc je suis" et de là découle toute cette merde que nous vivons.. Il n'y a rien de pire que de penser!

Waaaa là excuse mon emportement mais j'ai jamais entendu un truc aussi stupide ! Ou alors tu as mal compris Descartes ! Rien de pire que de penser ??? Descartes a entièrement raison "je pense donc je suis", à savoir que si tu ne penses pas tu ne peux pas être puisque tu ne peux en aucun cas avoir une identité. Tu ne peux qu'être un corps, à la rigueur mobile mais sans la moindre personnalité. Des études récentes ont prouvé que tout ce qui vit en se déplaçant pense, d'une manière ou d'une autre, d'où les différences de caractères, de gestion des situations, ... que ce soit chez les Hommes où chez les animaux (ce qui semble plutôt logique vu que l'Homme est un animal).
De plus si tu ne penses pas tu n'es pas apte à remettre quoi que ce soit en question, ni un système politique, ni un système éducatif, bref toutes les choses qui permettrait de changer un monde et de - pour te citer - "douter de tous les systèmes car ils tournent en rond".

Thibaud a écrit:l'évolution de la "race" humaine : la méditation, le controle de sois physique et mental. Le controle de ses pensées sur sois et sur l'autre.

Un contrôle total de soi-même par chaque personne vivante ... quelle tristesse ! Voilà un monde dans lequel je détesterai vivre, aucune place pour la surprise, la spontanéité, l'aléatoire. Que des personnes stoïques, de vrais petits robots, incapables de se lâcher, de se laisser véritablement aller. Ne vivant que pour être sages, bons, justes et calmes dans un monde parfaitement ordonné. Plus de colères, plus de passions, bref, plus de vie. Je ne sais pas quelle est ta vision de l'Enfer mais il me semble que celle-ci est la mienne.


Et pour expliquer de façon plus complète la phrase de Descartes "Je pense donc je suis" :
Lorsque Descartes dit "Je pense" c’est le fruit d’une méditation. Il se rend compte qu’il est en train de douter du fait d’exister, de raisonner. Il se demande ce qui fait qu’il est réel, en tant qu’individu dans le monde qu’il voit et qu’il ressent comme réel. Il doute de ses sens, de lui-même, de ses raisonnements. Continuant à réfléchir, il commence à comprendre que ce sont justement ses doutes et ses pensées qui lui prouvent son existence propre. Cas ces doutes en particuliers sont les siens et ceux de nul autre, en conséquence son existence propre devient réelle, il est individu unique. Ce « moi » établit au niveau de l’esprit lui affirme sa réalité en tant que personne entière. Ses sens ne l’ont pas trompé, il existe bel et bien.
Dans le « Je pense donc je suis », il part donc de ses sens pour valider son existence en tant qu’être pensant, puis inverse la réflexion et part cette fois de son existence en tant qu’être pensant pour valider sa personne physique. Dans cette citation que tu détestes tant il y a donc le « sensitif » qui est pris en compte et qui est même la base de la réflexion. Et cette réflexion est le fruit d’une longue méditation.
J’ajouterais que cette citation de Descartes est le point de départ d’un renouveau de la philosophie qui place la subjectivité comme fondement de la valeur des sujets tels que les valeurs, la morale,... permettant d' "oublier ces phrases toutes faites qui -verrouillent- notre cerveau".

Il me semble donc, pour conclure que tu prêtes à Descartes des idées qu'il n'a clairement jamais eu, à savoir qu'il n'a jamais dit que pour "être" il fallait réfléchir en permanence, juste qu'un Être est, par définition, "pensant".

avatar
Kailiana
Ambacte
Ambacte

Féminin Nombre de messages : 64
Age : 32
Localisation : Région parisienne ^^
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 20/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Thibaud le Jeu 18 Avr 2013 - 14:34

attends, je repasserais pour éclaircir ce que j'ai dis plus tard. Il me semble que Tu as écouté mais pas entendu... Ecouter c'est s'arrêter sur les mots, entendre c'est comprendre le sens du message Smile je voulais juste dire qu'on est capable d'évoluer et de ne pas se dire que "on est comme ca et ca restera toujours comme ca"...

Bien que ces "réflexes" nous ont permis de survivre depuis des milliers d'années. Je pense qu'ils devraient eux aussi être remis en question. Imagine juste un monde sans peur d'abord. Et l'associer à n monde de bonnes intentions.
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Kailiana le Jeu 18 Avr 2013 - 14:43

Et bien je maintiens que si l'homme n'avait plus peur il ne resterait absolument plus rien en lui de naturel, et qu'on est suffisamment dénaturés comme ça. Je maintiens aussi qu'un monde de bonnes intentions m'ennuierait à mourir et m'horrifierait au plus haut point. Le monde des Bisounours c'est définitivement pas mon truc.

Et je n'ai ni écouté ni entendu, j'ai lu ! Et tes mots étaient plutôt clairs, ils faisaient mentir Descartes, lui faisait dire des choses qu'il n'a jamais pensé. Tu as même ajouté que c'était un abruti alors que c'est toi qui n'a rien compris à ce qu'il dit. Tu as dit toi même que tu n'avais jamais lu un livre, j'imagine donc que tu n'as pas lu Descartes et il me semble qu'oser imaginer comprendre toute la pensée d'un philosophe à partir d'une seule des phrases qu'il a écrite était sacrément orgueilleux de ta part.
avatar
Kailiana
Ambacte
Ambacte

Féminin Nombre de messages : 64
Age : 32
Localisation : Région parisienne ^^
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 20/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Telimectar le Jeu 18 Avr 2013 - 21:03

Kailiana, tu n'es qu'une sale historienne aristotélicienne Laughing

Et il n'y a en effet pas plus sourd que qui ne veut pas entendre geek

Pour le coup, en dépit de tes réfutations en bonne et due forme, je suis plutôt de l'avis de Thibaud, pour la simple raison que l'idée qu'il véhicule m'intéresse et n'est pas fumeuse (à la manière d'un Bortoli par exemple) : les images qu'il utilise en parlant de Descarte ne devraient pas te faire bondir, elles son un simple jeu de mot, et à mon sens aussi bon que celui-là même qu'il veut faire tomber d'un indu piédestal (cogito ergo sum).

Concernant la peur, ou même la violence, je suis par contre de l'avis de Kailiana : Si la Nature nous a doté d'un instinct incluant la peur, je l'accepte (même i, comme Yoda le dit si bien, cette peur nous mène droit au coté obscur de la force si elle n'est pas contrôlée, maitrisée : contre elle, il existe le courage !). C'est justement en reniant ce que nous sommes, en nous idéalisant et en "intellectualisant" un peu trop "l'Homme" et sa place, que nous avons sombré dans notre monde actuel.

Pour moi, nous somme un animal comme un autre (un peu plus destructeur de son milieu certes, et clairement dégénéré), et renier notre part de violence est à mon sens plus destructeur encore : On vois comme on voudrait aujourd'hui que les citoyens soient policés et doux comme des agneaux, et toute la barbarie inédite inhérente à notre époque (depuis le XIXème, les faits historiques sont indéniables : guerre totale, génocide, armes de destruction massive...). Je pense donc (attention pour ceux qui me connaissent, je vais me répéter), à l'instar de Platon, que le naturel ardent de l'Homme a juste besoin d'être canalisé, d'avoir un exutoire, et pas d'être nié par ce qu'il ne convient pas à la haute et belle idée que nous voudrions devenir.


_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Kailiana le Ven 19 Avr 2013 - 9:49

Si tu pense que dire qu'un auteur qu'on a pas lu est un abruti c'est un jeu de mot, faut que tu révises tes cours de français -_-
avatar
Kailiana
Ambacte
Ambacte

Féminin Nombre de messages : 64
Age : 32
Localisation : Région parisienne ^^
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 20/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Thibaud le Ven 19 Avr 2013 - 17:37

Smile je ne m'attache pas aux livres. Je cherche à m'attacher à aucune culture, aucun livre,...
Si je ne lis pas, je lis d'une autre facon. Enfin je ne prend pas ta réaction comme mauvaise envers moi t'inquiete. Mais je voulais remettre encore des mythes, du passé, en question...

Je voudrais tellement que ce que nous croyons etre pur et dur, soit disant sûr puisse être remis en question. Pourquoi serions nous des animaux?

Mmmm bien ok. J’aimerais tellement que les gens puissent se dire qu'il ne suffit qu'à l'homme de décider pour qu'un jour -la vie soit vraiment comme un fleuve tranquille-

Au fond , je ferai ma vie comme un fleuve tranquille et laisserai les autres vivre leur vie comme ils l'entendent Smile livre ou pas, croyances ou pas... Smile
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Thibaud le Dim 21 Avr 2013 - 9:07

Descartes... Descartes. Socrate, Platon, Aristote, Marx, Nietzsche, Freud, Jung...
On est d'accord qu'ils n'ont pas dit que des conneries! Au contraire!

Bon on peut être, avoir une personnalité et cela en étant capable de méditer. Méditer = se détacher du monde, de toutes les croyances, de ses pensées! (oui crois moi! Il n'y a pas que du mal à cela mais bon) = se vider = juste être = être juste = chercher la profonde vérité. Et cette vérité est au fond de chacun de nous.

Cette vidéo à l'air un peu froide. Mais je vous invite à la voir. Ne pensez pas à moi quand vous voyez cette vidéo. Ne pensez qu'à vous. La voix du traducteur va peut etre nous arreter. Le temps que prend cette vidéo peut être aussi (bien qu'elle dure aussi longtemps qu'un film).
Cette vidéo parle de choses sérieuses, vraiment sérieuses. De l'humanité! Il y en a plein d'autres (notemment une sur la peur): la voici :

La ligne de pensée de Jiddu Krishnamurti (->je n'ai pas encore le droit de mettre des liens ^^")
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Kailiana le Dim 21 Avr 2013 - 9:49

Définitions du Littré pour "méditer"

1. Faire de ceci ou de cela l'objet d'une réflexion profonde.
Quand on passerait sa vie à méditer les changements que l'on voit à la cour tous les jours, on n'y comprendrait rien. [Sévigné, 23 juin 1681]

2. Penser à faire une chose.
Coriolan, zélé patricien, et le plus grand de ses capitaines [de Rome], chassé malgré ses services par la faction populaire, médita la ruine de sa patrie. [Bossuet, Discours sur l'histoire universelle]
Penser à avoir.
Méditant un sonnet, médite un évêché. [Régnier, Satires]

3. Réfléchir avec force et maturité sur quelque chose. Méditer sur un sujet. Méditer sur Dieu, sur l'âme.
Il y a longtemps qu'elle médite sur cette déclaration. [Sévigné, 455]
On dit quelquefois en ce sens : méditer à.
Ceux qui y penseront sérieusement [à une proposition], et qui voudront avec moi prendre la peine d'y méditer. [Descartes, Rép. II, 11]

Il n'est prescrit dans aucune de ces définitions de "se détacher" du monde, de ses croyances ... pour méditer, pas plus que dans les définitions de "penser" ou de "réfléchir". Il me semble que l'on peut méditer en étant croyant par rapport à sa propre foi, tout comme un autre croyant pourra méditer en se détachant de sa foi. La méditation peut fort bien s'adapter à tout type de raisonnement. La différence vient seulement du choix de celui qui la pratique.
avatar
Kailiana
Ambacte
Ambacte

Féminin Nombre de messages : 64
Age : 32
Localisation : Région parisienne ^^
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 20/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Thibaud le Dim 21 Avr 2013 - 17:36

Ok. Tu t'arrêtes trop sur les mots. Ca c'est certain.
-> D'où proviennent ces définitions? D'un livre? Ce livre vient de quelle région du monde? Quelle est la mentalité, la culture, l'éducation, le mode de vie des gens vivant dans cette partie du monde? Ce livre, prend il en considération le monde entier? Ou a Il a un public ciblé?, N'est il pas un objet de vente qui a rapporté des sous à un malin bonhomme et fait croire à beaucoup que les vérités sont marquées dans les livres? Smile

Y a t-il quelque chose de commun à tous les êtres humains? je pense que oui.

Qu'est ce qui pourrait nous mettre tous d'accord? Commencons par toi et moi : ?
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Kailiana le Dim 21 Avr 2013 - 17:42

C'est le dictionnaire de référence de la langue française
avatar
Kailiana
Ambacte
Ambacte

Féminin Nombre de messages : 64
Age : 32
Localisation : Région parisienne ^^
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 20/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Thibaud le Dim 21 Avr 2013 - 19:46

:/ oui des fois il y a des choses au delà des mots. U_U
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Thibaud le Mar 23 Avr 2013 - 19:23

C'est en anglais, voilà à peu prêt les sujets don't il faut débattre pour ensuite arriver à se déconditionner puis "allumer sa propore flamme", méditer? Méditer dans ce sens là n'est pas associé à penser.
http://www.youtube.com/watch?v=8b9E9gz3yTE
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Meneldil le Mer 24 Avr 2013 - 15:25

Je crois sincèrement, Thibaud, que tu n'as pas vraiment compris ce que Descartes entend quand il écrit "je pense, donc je suis". Mais il faut lire l'ensemble de sa méditation pour le comprendre... Pour ma part, je vois mal comment on peut remettre ça en question, si on le comprend bien.

Pour faire vite, Descartes se place dans une position de doute absolu : je ne peux pas être certain que les autres ou le monde autour de moi existent vraiment, ou même que mon corps existe, tout cela pourrait n'être qu'une vaste illusion, un rêve. Tout cela pourrait n'avoir de réalité que dans mon esprit. Il se demande donc s'il y a une chose dont je puisse être absolument certain, dont l'existence soit absolument assurée, et il répond : oui, moi ; le fait de penser est la preuve que j'existe, puisque ce qui n'existe pas ne pourrait pas penser. D'où le "cogito, ergo sum".
avatar
Meneldil
Arquen
Arquen

Masculin Nombre de messages : 709
Age : 34
Localisation : Mayotte
Emploi/loisirs : Prof d'histoire-géo
Date d'inscription : 14/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.tol-ardor.org/1Accueil.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Thibaud le Mer 24 Avr 2013 - 17:29

Je n'ai rien à dire de plus. Je t'invite à entendre la vidéo précédente Smile
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Telimectar le Mer 24 Avr 2013 - 22:12

Rha, je m'en vais quelques jours et voila le résultat ! j'ai tout loupé alors que j'avais plein de choses à dire : maintenant je... ba je vais me coucher tiens ! Razz

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Thibaud le Sam 27 Avr 2013 - 16:31

^^ voilà une vidéo qui explique bien ce que je voulais avancer.
On parle de Mossanto, un vrai trou du $$$...
On y critique Descartes aussi! Smile

http://www.youtube.com/watch?v=zAfYtfMhvbw
avatar
Thibaud
Padawan
Padawan

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum