évolution du type d'organisation de l'installation au projet final

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

évolution du type d'organisation de l'installation au projet final

Message  Telimectar le Lun 7 Juin 2010 - 22:53

Dans la partie "La Cité" nous parlons du fonctionnement ordinaire de la cité, d'un état "idéal", fini. Evidemment le projet passera avant par des étapes intermédiaires, qui devront répondre à des exigences et à des problèmes particuliers inhérents à ces formes intermédiaires.

Premièrement je voudrais définir des marqueurs pertinents et caractéristiques d'un changement d'état. Si vous en voyez d'autre, la parole est à vous.
-Etat en déliquescence Pouvoirs ne protègent plus d'une manière satisfaisante leurs administrés, ce qui relèvera alors de Nildanirmë.
-Emprise territoriale territoire passant au delà de 10 ha assurant une autonomie relative concernant l'alimentation, le bois de chauffe etc.
-Nombre de membres Démographie supérieure à 35 citoyens : nombre de curateurs de base et nombre équilibré où les tensions entre membres (dues à une trop grande proximité) ne sont plus un souci.
-Lieu communautaire Maison commune achevée permettant une vie "normalisée"

Plus d'autres marqueurs, toujours importants mais secondaires en regard des premiers.

-Autosuffisance Autonomie alimentaire à 100 % (en comptant les échanges avec d'autres communautés décroissantes)
-Compétance corps de métiers de base maîtrisés d'une manière satisfaisante (maçonnerie, charpenterie ou poterie)


Il me semble raisonnable de penser qu'il y aura deux ou trois étapes dans le projet :

  • La fondation

  • L'extension

  • L'état final

A la base, le projet me semble pouvoir fonctionner simplement en s'appuyant sur la structure associative (un bureau de cinq membres et des assemblées régulières avec compte rendu etc. -cf ici ) Et ceci jusqu'a ce qu'un certain nombre de prérequis cités plus haut soient atteints . Qu'il s'agisse de nécessité interne, comme le nombre de membres régulièrement présents sur le cite (ou mieux, permanents), ou externes, comme la déliquescence du pouvoir.

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum