évolution du type d'organisation de l'installation au projet final

Aller en bas

évolution du type d'organisation de l'installation au projet final

Message  Telimectar le Lun 7 Juin 2010 - 22:53

Dans la partie "La Cité" nous parlons du fonctionnement ordinaire de la cité, d'un état "idéal", fini. Evidemment le projet passera avant par des étapes intermédiaires, qui devront répondre à des exigences et à des problèmes particuliers inhérents à ces formes intermédiaires.

Premièrement je voudrais définir des marqueurs pertinents et caractéristiques d'un changement d'état. Si vous en voyez d'autre, la parole est à vous.
-Etat en déliquescence Pouvoirs ne protègent plus d'une manière satisfaisante leurs administrés, ce qui relèvera alors de Nildanirmë.
-Emprise territoriale territoire passant au delà de 10 ha assurant une autonomie relative concernant l'alimentation, le bois de chauffe etc.
-Nombre de membres Démographie supérieure à 35 citoyens : nombre de curateurs de base et nombre équilibré où les tensions entre membres (dues à une trop grande proximité) ne sont plus un souci.
-Lieu communautaire Maison commune achevée permettant une vie "normalisée"

Plus d'autres marqueurs, toujours importants mais secondaires en regard des premiers.

-Autosuffisance Autonomie alimentaire à 100 % (en comptant les échanges avec d'autres communautés décroissantes)
-Compétance corps de métiers de base maîtrisés d'une manière satisfaisante (maçonnerie, charpenterie ou poterie)


Il me semble raisonnable de penser qu'il y aura deux ou trois étapes dans le projet :

  • La fondation

  • L'extension

  • L'état final

A la base, le projet me semble pouvoir fonctionner simplement en s'appuyant sur la structure associative (un bureau de cinq membres et des assemblées régulières avec compte rendu etc. -cf ici ) Et ceci jusqu'a ce qu'un certain nombre de prérequis cités plus haut soient atteints . Qu'il s'agisse de nécessité interne, comme le nombre de membres régulièrement présents sur le cite (ou mieux, permanents), ou externes, comme la déliquescence du pouvoir.

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum