Digression sur la culture nildanirméenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Digression sur la culture nildanirméenne

Message  Kailiana le Mer 20 Fév 2013 - 13:11

[Edit modération : Sujet issu du débat sur les armes de Nildanirmë]

@ Menel, je ne suis pas du tout fan du monde hellénistique, en conséquence je ne ferais pas partie du projet s'il se limitait à ça. Les titres (qui sont en cours de révision) ne sont pour moi qu'un délire de Téli dans lequel je ne me reconnais absolument pas ! Ashva effectivement aime les licornes et les pégases, moi j'aime la féérie et la sorcellerie, Teli la Grèce, ... si on veut tous mettre nos ptits trucs personnels dans le blason à la fin ça va être une scène de théâtre sans le moindre sens, et plus un dessin représentatif d'un idéal. D'où l'intérêt de trouver quelque chose qui représente le projet dans sa globalité et les priorités de notre communauté. Vu que ça ne fonctionne pas sur le principe de la monarchie mais du consensus, normalement Téli ne peut pas imposer ses symboles en disant, "ça c'est mon rêve donc c'est ce qui figurera sur le blason, si tu ne te reconnais pas dedans casse-toi !".

@Teli, je croyais qu'il fallait qu'on reste dans un truc européen, dans cette optique je ne vois pas trop ce que vient faire le sanscrit là dedans ... Au bout d'un moment faudrait peut-être avoir un minimum de cohérence -_-


Dernière édition par Kailiana le Mer 20 Fév 2013 - 17:46, édité 1 fois
avatar
Kailiana
Ambacte
Ambacte

Féminin Nombre de messages : 64
Age : 32
Localisation : Région parisienne ^^
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 20/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Digression sur la culture nildanirméenne

Message  Telimectar le Mer 20 Fév 2013 - 16:24

Gnagnagna ! Emberlificoteuse ! Sanscrit = racine commune à toutes les langues indo-européennes, et donc aux cultures grecques, romaines, celtes, germaniques etc.

À la base, avec mon "délire", j'étais pour aller au plus simple : latin et grec, racines directe et langues très documentées (contrairement au celte par exemple). Mais ça ne contentait pas tout le monde... Le dénominateur commun qui contentait tout le monde, c'était le sanscrit. Cf le sujet sur les curatelles/pravertères...

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Digression sur la culture nildanirméenne

Message  Meneldil le Mer 20 Fév 2013 - 20:42

Là pour le coup, je suis d'accord avec Kailiana. Le sanskrit n'est absolument pas l'ancêtre commun aux langues européennes, c'est une langue propre au sous-continent indien qui dérive du même ancêtre commun indo-européen, grosse nuance. A mon avis le sanskrit n'a rien à faire à Nilda, c'est effectivement une grosse rupture de cohérence.

Kailiana, moi non plus je ne suis pas un fan absolu de la civilisation grecque (quoique je l'aime bien, quand même, mais bon, c'est loin d'être ma préférée). Mais l'utilisation du grec (et du latin) me semble porteuse de sens pour un projet comme Nilda.

Pour revenir au blason (mais les deux questions sont liées), je crois qu'il y a un point important, c'est qu'un projet comme le vôtre (ou le nôtre) ne fonctionne pas (je l'ai déjà dit) s'il n'est cimenté que par une réflexion politique, économique, écologique et sociale rationnelle. Une analyse commune de l'état du monde et des alternatives à construire, ça ne fait pas un vivre-ensemble. Il lui faut un autre ciment, celui d'une culture un peu commune, sinon il se délitera.

Alors quelle est votre culture ? Évidemment, il va vous falloir trouver un équilibre entre "chacun met son kiffe" et "Teli impose sa vision". Mais cet équilibre, à mon sens, ne doit surtout pas être le "minimum commun", parce qu'un minimum commun, ce n'est pas une culture. Je crois que vous avez plutôt à construire un ensemble cohérent à partir de ce que vous êtes, en traçant des ponts entre vous.

Et de ce point de vue, je trouve que tu exagères beaucoup vos différences, dans le but justement de ne garder comme emblème que le plus petit commun dénominateur. Quand tu dis "Ashva aime les licornes et les pégases, moi j'aime la féérie et la sorcellerie", j'ai envie de te dire que vu de l'extérieur, ça n'a pas l'air si différent. Si tu me dis qu'un cerf ailé, c'est complètement étranger à la féérie, je ne sais pas ce qu'est la féérie, ou on n'en a pas la même définition.

Après, il y a une dernière question (un peu brutale, désolé) que vous pouvez vous poser. Si Nildanirmë est fondée, demain matin, aux marges d'un petit village reculé de l'Aude ou de l'Ariège :
a) Ashva vient-il s'y installer ?
b) Kailiana vient-elle s'y installer ?
Il se pourrait que la réponse vous orientât sur la ligne à donner au blason.
avatar
Meneldil
Arquen
Arquen

Masculin Nombre de messages : 709
Age : 34
Localisation : Mayotte
Emploi/loisirs : Prof d'histoire-géo
Date d'inscription : 14/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.tol-ardor.org/1Accueil.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Digression sur la culture nildanirméenne

Message  Telimectar le Mer 20 Fév 2013 - 22:14

Je répond sur la langue dans le sujet dédié...

@ Menel : Il y a bien une ligne culturelle, qui forme cependant pour poi un tout avec le fonctionnement politique et les types liens sociaux que nous voulons recréer. cette ligne culturelle, je m’efforce de la maintenir, en temps que très très vieux membre.
Elle est cependant toujours assez floue car nous ne sommes pas entré dans la pratique, mais les principaux traits sont fixés. Un schéma assez "dumézilien" de la société (dont nous aurions du mal à nous défaire je pense), mais reniement de la vision "aristotélicienne" actuelle en faveur d'une approche "holiste"... Et le fonctionnement politique particulier, anarchisant, reprenant là le concept grec de la "polis" comme entité politique couplée à un territoire, en opposition au concept d'Etat-Nation.
Même si nous n'en parlons pas, économiquement, Nildanirmë est clairement physiocrate et nulle part on ne trouvera un quelconque mot en faveur de l'économie de marché productiviste : les maîtres mots pour les artisanats et l'industrie sont à mon sens "besoin", "économie" et "qualité" (et "esthétisme", mais c'est vraiment le dernier).
Partie intégrante de notre culture, ses aspects sociaux (les gens de la cascade connaissent), et ses combats (largement communs avec ceux de Tol Ardor) pour la décroissance, l'arrêt des technologie dégradantes et/ou non maîtrisées, le retour à des valeurs autres que le consumérisme, le sexe, les rollex à 40 ans etc.
Bien entendu, il y a le coté "visible" : Architecture vernaculaire, qui couplé à la décroissance, est nécessairement un peu "médiévale" (réemploi des anciennes technique, en particulier pour pallier à un manque de matière première - manque du bois d'oeuvre au XIVème par exemple). De même un retour aux sources partout où c'est nécessaire, avec par exemple mon combat personnel pour ranimer l'importance de l'image sur l'omniprésence de l'écriture, via l'héraldique.

Voila, je pense, notre "culture". (PS kailiana, je te rassure : ce n'est pas par ce que nous ne suivons plus la visions aristotélicienne -vision du monde particulière, "cataloguage" des choses et des gens etc.- que nous voulons brûler ses livres...) Teli impose, mais non pas par choix purement personnel : la logique veut que nous prenions aussi à droite et à gauche, selon le besoin, car il est évident que nous ne saurions nous enfermer dans un modèle, à moins de vouloir finir comme les Amish.

Pour ta dernière question Meneldil, elle n'a en fait aucune importance. Le projet a été conçu à la base avec l'idée que tous ses membres ne seraient pas permanents. Et de plus, je pense que prendre en considération les désirs des un et des autres est néfaste et nous pousserait à l'inaction car il est impossible de contenter les désirs de tout le monde. Nous prenons donc en compte ce qui est jugé pertinent par tous, mais de fait, ne prenons que les considérations de ceux qui participent aux débats, qu'ils soient ou non amenés à être des "citoyens résidents permanents".




_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Digression sur la culture nildanirméenne

Message  Meneldil le Jeu 21 Fév 2013 - 15:01

Et vous avez raison. Mais visiblement, je n'ai pas rendu clair le sens de ma dernière question. Ce n'était pas "divisons les membres actuels entre permanents et non permanents" ; c'était "quel genre de personne est plus susceptible de vouloir s'installer dans un endroit comme Nilda, donc > quel genre de personne est plus susceptible d'adhérer au projet, donc > quel genre de personne cherchons-nous à convaincre ?"

Tu vois ce que je veux dire ? Et de ce point de vue, je maintiens que ma question a tout son sens, et je maintiens que Nilda convaincra bien plus de "gentil rêveurs" que de "bien terre-à-terre".

Sur la culture, tu apportes de l'eau à mon moulin. Tu commences par parler d'éléments politiques, économiques et sociaux, alors que j'ai dit que je ne pense pas que ce soit ça qui fasse une "culture". Entre 1788 et 1798, les modes d'organisation politique et économique ont fondamentalement changé, mais la culture est restée la même.

Ce qui fera votre culture, c'est donc le reste, que tu abordes ensuite : qu'allez-vous manger ? qu'allez-vous célébrer ? comment allez-vous le célébrer ? comment marquerez-vous le temps ? comment vous habillerez-vous ? quelle sera votre architecture ? Et même : quel sera votre imaginaire ? quels histoires raconterez-vous à vos enfants ? quel sera votre rapport à la féérie, au merveilleux ?

Bref, quelle sera votre patte, votre marque ? Qu'est-ce qui fera que si quelqu'un venait à traverser votre communauté après s'être égaré, il dirait : "tiens, je suis à Nilda !" ?

Et là, je te trouve plus prudent, voire plus hésitant. Tu parles d'une architecture "nécessairement médiévale" comme si tu cherchais à te faire pardonner un péché ! Laughing Et quand tu parles des images et de l'héraldique, tu présentes ça comme "un combat personnel"...

Donc encore une fois, il ne faut pas "prendre les désirs des uns et des autres", ça ne formerait qu'un ensemble hétéroclite et incohérent. Mais il ne faut pas non plus se contenter du minimum culturel commun : il faut un socle qui ne sera pas forcément "le kiffe n°1 de chacun des Nildanirméen", mais "quelque chose qui convient suffisamment à chacun pour que chacun le fasse sien, en l'adaptant à sa sauce".
avatar
Meneldil
Arquen
Arquen

Masculin Nombre de messages : 709
Age : 34
Localisation : Mayotte
Emploi/loisirs : Prof d'histoire-géo
Date d'inscription : 14/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.tol-ardor.org/1Accueil.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Digression sur la culture nildanirméenne

Message  Telimectar le Jeu 21 Fév 2013 - 19:06

Qui cherchons nous à convaincre ? En ce qui me concerne, personne : pour moi, les armes de nilda doivent surtout représenter le projet. Donc d'abord quelquechose qui nous corresponde, et ensuite, qui puisse être reconnu par un maximum de gens.
Et pour dire la vérité, je crois que chercher à s'adresser à une catégorie de personnes en particulier (via les ailes par exemple), c'est se faire de la mauvaise publicité : pour moi il doit rester assez neutre, passe partout, pour que tout le monde puisse le regarder et n'avoir aucun à priori dessus.

Ah, la culture Laughing
Je pense que la culture à Nildanirmë se créera aussi au fur et à mesure : comme je disais plus haut, la culture restera dans le fond, la même : pas de calendrier révolutionnaire (même si nous pourrions récupérer le calendrier quenya sans problème si la question était soumise à l'Assemblée), pas

Mais il est vrai que l'alimentation est déjà un bon morceau : concernant la viande en particulier.
Pour les célébrations, j'avais proposé il y a un moment de remettre au gout du jour le culte civique pour honorer les saisons etc. Dans tous les cas, les fêtes celtique/astronomiques auront la belle part.

Je pense toutefois que l'aspect sociétal est majeur : la propension a mettre en commun certains lieux de vie, l'organisation des repas en commun, l'abandon d'une bonne partie de ce qui tient de la "propriété privée", et la valorisation active du mérite et de la vertu me semblent des aspects culturels très importants. Même le fonctionnement politique, par ce qu'il scandera véritablement la vie du site (séances hebdomadaires), et fera de l'Assemblée le coeur aussi bien physique que "spirituel" (au sens de "l'âme") de Nildanirmë.

Enfin, pour les "histoires", et vu que tu sais à quel point j'aime Platon, tu te doutes que la question ne me semble absolument pas anodine... et je crois que personne dans le projet ne contestera la beauté et la noblesse de certains contes, pour ne pas les nommer (...) Et tu peux être sûr que parmi les héros de nos enfants compteront sûrement Beren, Haleth, Ecthelion de la source, Galadriel, Ëarendel Gil-Estel... Laughing
Il est certain qu'une certaine censure sera à effectuer pour les jeunes (pas de Anne Rice...), mais pas mal d'anciens contes sont à reprendre, tant qu'une certaine moralité y est présente, que l'apologie du mal ne s'y devine pas, etc. Exemples : Le roi aux oreilles de cheval, les contes du chat perché, les fables de La Fontaine etc.


Dernière édition par Telimectar le Jeu 21 Fév 2013 - 23:40, édité 1 fois

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Digression sur la culture nildanirméenne

Message  Kailiana le Jeu 21 Fév 2013 - 19:54

Merci pour le premier paragraphe, c'est ce que je m'efforce de dire depuis le début ! Ravie qu'il soit formulé par le Grand Manitou en personne ^^

Pour ce qui est de la culture, je ne vois pas l'intérêt d'en débattre de manière autre que rhétorique. La culture des Hommes se fait généralement naturellement et par la discussion ouverte en communauté et non virtuellement par forum internet. A partir du moment ou l'on est tous d'accord sur le fait qu'il doit y avoir "culture" et qu'on en a sensiblement la même définition, le reste pour moi n'est que détails ...
Quant à parler des enfants et des histoires qui leurs seront racontées, il me semblerait plus que normal que ce soit les parents qui en décident et non la communauté. Sinon ce n'est plus une communauté mais une secte et pour avoir expérimenté quelques semaines, je ne raffole pas vraiment des sectes ...
avatar
Kailiana
Ambacte
Ambacte

Féminin Nombre de messages : 64
Age : 32
Localisation : Région parisienne ^^
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 20/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Digression sur la culture nildanirméenne

Message  Telimectar le Jeu 21 Fév 2013 - 23:39

Ba j'en ai rien à faire ! Tu sera la gardienne des livres interdits (Dan Brown etc...)

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Digression sur la culture nildanirméenne

Message  Kailiana le Jeu 21 Fév 2013 - 23:42

Tu me donnes la boîte de Pandore ? *-*
avatar
Kailiana
Ambacte
Ambacte

Féminin Nombre de messages : 64
Age : 32
Localisation : Région parisienne ^^
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Curieuse
Date d'inscription : 20/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Digression sur la culture nildanirméenne

Message  Telimectar le Jeu 21 Fév 2013 - 23:52

Je te rends ce qui t'appartient.

_________________
Les contradictions, les incartades, la méfiance joyeuse, la moquerie sont toujours signes de santé : toute espèce d’absolu relève de la pathologie. F. Nietzsch
avatar
Telimectar
Curateur de la Salle

Masculin Nombre de messages : 1581
Age : 35
Localisation : An Tirismar
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Digression sur la culture nildanirméenne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum